Le crowdfunding, la solution pour financer vos projets ?

Les bonnes idées ne se transforment pas toujours en projets… Faute d’investisseurs, de nombreux porteurs de projets ne peuvent franchir le pas de l’entrepreneuriat, ou plus modestement, concrétiser une idée « innovante ». Pour pallier cette difficulté et aider les indépendants, startups ou encore les associations à se lancer, les plateformes de crowdfuding (financement participatif) pullule sur la toile.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding est une méthode qui s’appuie sur les réseaux sociaux et les plateformes communautaires sur le web. Elle permet à un entrepreneur, au sens large, de financer le lancement/la mise en oeuvre de son projet, grâce aux apports financiers individuels de « participants » convaincus par l’intérêt dudit projet.

Selon la nature du projet et la plateforme, plusieurs types de contre-parties sont proposées aux investisseurs : remboursement avec intérêt sur le prêt initial, perception d’un pourcentage des bénéfices une fois que le projet est sur pied, ou plus simplement des services ou produits liés au projet (ex : bons d’achats, invitations à des événements, exemplaires d’une production littéraire, CD, etc.). 

Les initiatives privées (création de start-up) peuvent s’appuyer sur le crowdfunding pour trouver des sources alternatives/complémentaires aux formes d’investissements classiques (ex : société de capital-risques, banque), dans le cadre d’une levée de fonds par exemple.

Le financement participatif : pour qui?

Les plateformes de financement participatif hébergent des projets correspondant aux activités et secteurs suivants :

  • Activités de création (design, arts, musique, projets cinématographiques)
  • High-Tech et E-commerce (plus particulièrement les concepts d’e-boutique innovants)
  • Web (développement d’applications, réseaux sociaux thématiques)
  • Mode
  • Sport
  • Edition (presse, presse en ligne, bandes dessinées, documentaires etc.)
  • Services innovants aux personnes
  • Projets associatifs et à vocation sociale ou humanitaire
  • Voyages
  • Environnement

Dans tous les cas, les critères de sélection de projets se fondent généralement sur trois critères :

  • Leur caractère innovant
  • Leur utilité
  • Leur aspect collectif ou « communautaire »
  • Leur description, qui doit être très complète

Les avantages du crowdfunding sur internet

Pour les porteurs de projets :

  • Investissements pas ou peu coûteux 
  • Droit à l’erreur : les projets qui « échouent »  peuvent être recommencés
  • Accès direct à une communauté impliquée dans le processus de création. Le marketing peut donc débuter avant la mise en oeuvre réelle du projet (ex : mise en place d’une campagne de « story-telling » pour tenir les internautes informés de la maturation du projet)
  • Le support web pré-existant permet de relayer son projet transversalement sur les réseaux sociaux (Fan Page Facebook, Twitter).
  • Possibilité de financer des « side projects » (projets parallèles) liés à un projet plus global.

Pour les investisseurs :

  • Pas de risque si le projet n’est pas collectivement soutenu.
  • Possibilité de diversifier ses initiatives de soutien à des projets innovants.
  • Investissement dans des actifs non liés aux marchés financiers.
  • Le projet étant « co-produit » avec d’autres internautes investisseurs, il est possible de suivre de manière transparente son évolution. Un risque existe néanmoins que le projet échoue après la collecte des fonds.
  • Certaines plateformes mettent en place des outils de reporting permettant aux entreprises de donner des informations aux investisseurs ayant décidé de les soutenir.
  • Grande variété de contre-parties généralement corrélées au montant de l’investissement (intérêts, services, etc.).

Source de l’article

Les plateformes incontournables

My Major Company : spécialisée dans la musique

KissKissBankBank: un des leaders en France

Ulule: spécialiste du social et de l’humanitaire

Touscoprod: pour devenir producteur de court et long métrages

Octopousse: regroupe des projets engagés et solidaires

Bulb In Town : consacré aux petits commerces et aux associations de quartier

Kickstarter: plateforme américaine la plus large pour les projets créatifs

Sellaband: le précurseur en musique

Emphas.is : réservée au photojournalisme

Envie de soutenir un projet ?

261745_554430801266298_555678612_n

Digikaa a choisi de vous faire découvrir le projet de web documentaire « Egypte, voix de femmes » de Maeva Demay, organisatrice du Digikaapéro Bordeaux dont voici le pitch :

Le 30 Juin 2012 Mohamed Morsi devient le 5ème président de la République arabe d’Egypte. En décembre 2011, sept mois auparavant,  le peuple égyptien vote pour la première fois de façon démocratique lors des élections législatives.

Ce web documentaire est une invitation à la rencontre. Une rencontre en tête à tête avec 3 femmes qui nous racontent : après la révolution de Janvier 2011, après le départ d’Hosni Moubarak, dans une période où l’armée a repris les rênes, où les révolutionnaires reprennent le chemin de Tahrir, pendant les élections législatives, au début des campagnes présidentielles…

Voici un témoignage à trois voix. Trois voix de femmes qui ensemble dessinent une image de leur pays. Un pays qui prend alors plusieurs facettes, suivant le lien qu’elles entretiennent avec lui.

Notre objectif est de réussir à vous transporter dans cet univers intime au travers de leurs récits mais aussi grâce à un univers graphique important : Point de vue photographique, recompositions illustrées des témoignages, bande son originale…

C’est dans cet univers que nous vous emmenons et pour lequel nous avons besoin de vous !

Retrouvez le projet sur KissKissBankBank et la Page Facebook du projet

 

Ce contenu a été publié dans Industrie Digitale, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *